Wings! Remastered Edition

Wings! Remastered Edition - Test PC

Ahhh, l’Amiga. On aura beau dire, on savait faire des jeux à l’époque. Oh, bien-sûr, on n’avait pas de définitions 4K, de Direct X12 ou d’open worlds, mais on savait faire du pur jeu bien arcade qui aujourd’hui encore enterre 90% des productions actu… non je déconne, je devais avoir trois ans à l’époque du Wings original et la nostalgie des jeux simplistes n’est pas mon fort. Par contre, j’adore les jeux d’avions, voyons donc ce que vaut cette édition « Remastered« .

Remis au goût du à peu près jour

Le moins que l’on puisse dire, c’est que pour une fois, le titre du jeu ne ment pas, il s’agit bien d’un remaster et pas d’un remake. Très peu de changements ont été opérés sur le titre original hormis le passage à un moteur 3d – très moche – et le moins que l’on puisse dire, c’est que la formule originale a bien du mal à marcher aujourd’hui. Comme à l’époque, Wings! Remastered Edition se divise en trois grandes phases de gameplay : du dogfight arcade on ne peut plus classique, du shoot au sol en vue de trois-quart et du shoot’em up vertical mélangeant tir et bombardement de cibles au sol. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est chiant, vraiment très chiant.

Wings! Remastered Edition

Vous avez dit arcade ?

Enchaînant les micro-missions à toute vitesse, Wings! Remastered Edition s’avère aussi répétitif que simpliste. Dénuées de toute subtilité, les phases de dogfight font l’impasse sur l’existence du palonnier (pièce à l’arrière permettant à l’avion de tourner sur lui-même sans inclinaison) et sur la gestion de l’accélération. On ne s’attendait bien évidemment pas à de la simulation, mais pouvoir ralentir afin de ne pas dépasser un ennemi que l’on talonne eut été un minimum. Frustrant, le pilotage s’avère également soporifique, ne venant à aucun moment compenser son manque de complexité par une action soutenue. Avec très peu d’ennemis à l’écran arrivant toujours de face, le plus grand challenge sera plutôt de ne pas s’endormir.

Wings! Remastered Edition

Les missions vues de trois-quart quant à elles ne parviennent pas à redresser le manche malgré la présence cibles bien plus nombreuses. Plus primitives qu’arcades, elles paraissent se limiter à cracher aléatoirement des soldats, véhicules et canons pendant une certaine durée sans à aucun moment générer la moindre excitation. Assez étrange, la caméra donne une appréciation très approximative des distances tandis que la mollesse des contrôles s’acharne à tuer dans l’œuf toute trace d’intérêt. Par moments, le jeu semble oublier complètement le joueur lorsqu’une dizaine de secondes passent sans le moindre ennemi avant que l’écran de fin de partie ne s’affiche.

Wings! Remastered Edition

Mémoires de la Grande Guerre

C’est finalement entre les missions que Wings! Remastered Edition est le plus intéressant. Distillant des petits bouts d’histoire sympathique avec un doublage très honnête, on y passera en début de campagne plus de temps qu’en vol tout en se disant que c’est beaucoup d’effort pour introduire des parties aussi navrante. Au fil  des victoires, on constate la montée en grade de son pilote et le recrutement de nouveaux coéquipiers et l’on présuppose l’existence d’un pan gestion au final totalement absent.

Wings! Remastered Edition

Conclusion :

Était-il bien nécessaire de ressortir un jeu d'il y a plus de vingt-cinq ans probablement oublié d'une très large majorité de joueurs pour en faire un remake paraissant en avoir dix ? Si la formule fonctionnait probablement à l'époque et était surtout en adéquation avec les limites matérielles des machines, il n'en ressort plus aujourd'hui qu'un gameplay extrêmement lent, répétitif et inintéressant. C'est d'autant plus désolant qu'il y avait certainement quelque chose à faire pour rendre un bel hommage à l'original en en gardant l'esprit tout modernisant la recette. Trop mou pour de l'arcade, bien trop limité pour de la simulation, Wings! Remastered Edition n'est à conseiller qu'aux nostalgiques hardcores de l'ancêtre.

Note :

3/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *