Fire

Fire - Test PC

De manière générale, je ne suis pas un fan absolu de Daedalic Entertainment. Si je leur reconnais sans problème de nombreuses qualité tant dans la réalisation graphique de leurs titres que dans l’humour qu’on y trouve souvent, il leur manque pour moi ce petit supplément d’âme qui fait que l’on se souvient encore aujourd’hui d’un Sam & Max – Hit the road ou d’un Monkey Island. Avec Fire pourtant, ils semblent avoir trouvé leur vocation définitive : la crétinerie élevée au rang d’art.

Ougah buggah

Fire a pour premier avantage d’être aussi simple à expliquer qu’à prendre en main : un personnage dans un décor constitué de 3-5 tableaux, un clic gauche pour interagir avec celui-ci et un objectif à atteindre en complétant une suite de mini-énigmes. Pas de dialogues, d’inventaire où de phases de recherche, le joueur est invité immédiatement à titiller cet univers cartoonesque du bout de sa souris afin de découvrir quel élément fait quoi (ou ne fait rien). En somme, il s’agit un peu du rejeton qu’aurait pu donner une soirée DSK entre Samarost, Bob l’éponge et les Flinstone.

Fire

Grabah groar !

Magnifiquement dessiné et animé, Fire nous plonge immédiatement dans son univers cartoon où chaque interaction ou presque donne lieu à une scénette rigolote (et parfois crade). Il ne s’agit toutefois pas de ses seules qualités : très inventif, le jeu se renouvelle constamment avec des idées farfelues qui donnent envie de poursuivre l’aventure juste pour voir quelles situations absurdes sont allés chercher les développeurs pour le niveau suivant. Tantôt l’on se transformera en divers animaux pouvant débloquer une situation, tantôt l’on traversa le temps pour jouer avec le passé et changer le futur. Très courte, l’aventure se  parcoure rapidement et sans temps morts, ce qui n’est finalement pas plus mal. Fire se déguste rapidement entre deux titres plus conséquents, pas prise de tête mais pas simpliste ni bâclé pour autant.

Fire

Conclusion :

Fire est drôle, inventif et bien réalisé. Il est également très court et sans ambitions démesurées, mais vendu à un modique, il constitue un casse-croûte plus qu'agréable sans nécessiter de s'investir dans un scénario complexe ou un gameplay subtil. Difficile de ne pas le recommander.

Site officiel

Note :

8/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *